Les dessous du numérique

Présente depuis plusieurs années dans de plus en plus de foyers, la fibre optique commence à s’imposer dans le secteur de l’Internet. Augmentation du nombre d’abonnés et course aux débits chez les entreprises, la fibre optique serait aussi, selon une étude d’un cabinet spécialisé, une source d’emploi non négligeable pour la France. De nombreux avantages qui lui permettent aujourd’hui de se frayer un chemin dans l’intérêt collectif.

Une concurrence qui profite au secteur dans son ensemble

Le distributeur agréé Internet et Mobile, Ariase, a récemment publié sa dernière étude sur les résultats de la fibre optique. Si cette dernière était relativement discrète depuis plusieurs années, il semble que l’année 2013 ait été l’année du décollage pour la fibre optique. Les raccordements se multiplient alors que les Français sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à cette nouvelle technologie. Une victoire pour les entreprises du secteur.

Si le câblo-opérateur Numericable a été le premier à investir dans cette technologie de pointe, les concurrents n’ont pas tardé à débarquer. Rattraper leur retard est difficile, mais leurs investissements permettent tout de même au Gouvernement d’espérer honorer sa promesse de très haut débit pour tous à l’horizon 2022. L’effet de la concurrence dans le secteur ne peut qu’être bénéfique. Chaque entreprise tente d’augmenter les débits afin de convaincre plus de clients et finalement, ce sont les consommateurs qui profitent d’un service de meilleure qualité.

Orange et Numericable, les deux piliers du secteur, ont significativement modernisé et solidifié leurs réseaux en 2013. 490 communes raccordées à la fibre optique pour Numericable contre 293 pour Orange : les chiffres sont impressionnants, bien qu’il soit regrettable qu’Orange perde du terrain dans le secteur en se concentrant également sur le VDSL2, une technologie apparemment moins performante que la fibre et qui a du mal à convaincre.

Créatrice d’emplois au niveau national

Cependant, si la fibre fait particulièrement parler d’elle en ce début d’année, c’est pour son potentiel pour la croissance du pays. Loin des considérations entrepreneuriales qu’implique le marché de la fibre optique, le cabinet spécialisé Ambroise Bouteille s’est intéressé au nombre d’emplois créés par le marché et cela paraît prometteur pour le secteur. « Pour assurer le déploiement de la fibre dans le bâti (immeubles et maisons individuelles) », pas moins de 19 250 emplois à temps plein devraient bientôt être créés.

Alors que la courbe du chômage peine à s’inverser, voilà qui devrait donner le sourire aux professionnels du secteur. En 2013 et pendant encore quelques années, 2 000 emplois seront créés chaque année et, à partir de 2019, les recrutements passeront à 6 000 par an. L’étude prévoit également une augmentation des formations spécialisées dans la fibre optique pour répondre à l’offre croissante. En 2019, environ 4 500 formations devraient être dispensées.

Entreprises et personnes à la recherche d’un emploi devront miser sur la fibre optique dans les années à venir. Les collectivités locales et les conseils régionaux sont déjà sur le coup. Reste désormais à convaincre le Gouvernement que quelques investissements supplémentaires seraient les bienvenus.

Author :
Print